Acheter fonds de commerce Nimes CHR (café, hôtel, restaurant, … ) représente un investissement fructueux, de par les nombreux atouts de la ville. Plusieurs points sont à considérer lors de l’achat pour s’assurer de la réussite et de la rentabilité du projet. Nous détaillons ces derniers dans ce dossier spécial.

Pourquoi acheter un fonds de commerce à Nîmes ?

Nîmes regroupe de nombreux atouts économiques et sociales, particulièrement bénéfiques pour les commerces.

La ville la plus peuplée du Gard

Nîmes bénéficie d’une situation géographique privilégiée. La ville du département du Gard, en Occitanie, se trouve entre la mer Méditerranée et les chaînes de montagnes des Cévennes . Cette localisation offre un cadre de vie de qualité.

Par ailleurs, Nîmes se distingue par son patrimoine culturel d’exception qui lui vaut d’être classée Ville d’art et d’histoire. Tous ces atouts, attirent, chaque années, de nouveaux habitants. Nîmes arrive notamment en tête du classement des villes du Gard, avec plus de 154 196 habitants en 2020.

Cela explique l’utilité des commerces CHR. Le rayonnement de Nîmes sur le plan touristique accroit davantage le profit des cafés, hôtels, restaurants.

Une ville jeune et dynamique

La population de Nîmes est majoritairement jeune. Les habitants âgés de 15 à 29 ans représentent plus de 20 % de la population. Par ailleurs, Nîmes figure dans la liste des villes qui attirent de plus en plus d’étudiants dans le sud de la France.

Ces données démographiques constituent les raisons du dynamisme accru de la ville et des performances des commerces CHR à long terme.

Un rayonnement économique à l’échelle nationale

Sur le plan économique, Nîmes connait un essor fulgurant. Son rayonnement à l’échelle nationale résulte notamment de sa position stratégique, sur l’arc méditerranéen, au carrefour des grands axes de communication de la région du sud-est de la France.

Sa proximité avec les trois grandes villes de Montpellier, Aix-en-Provence et Avignon, favorise ses performances économiques.

La plus importante circulation piétonne de France

Nîmes possède le dispositif de circulation piétonne le plus vaste de France. Plusieurs chantiers d’aménagements urbains ont été menés en vue de favoriser la circulation publique et particulièrement le déplacement piéton dans la ville.

Les autorités ont également adopté le système de la zone 30, soit la limitation de la vitesse de circulation à 30 km /h, dans plusieurs quartiers de Nîmes pour accommoder au mieux les piétons. Ces mesures spécifiques contribuent grandement à accroitre les performances des commerces CHR à Nîmes.

Les étapes à suivre pour acheter un fonds de commerce à Nîmes

L’acquisition d’un fonds de commerce est un projet financier colossal. Il est important de préciser que la cession de commerce découle généralement d’une mauvaise expérience. Ainsi, l’acheteur doit prendre toutes ses précautions pour s’assurer de la sécurité et de la rentabilité de son investissement. L’achat d’un fonds de commerce à Nîmes se fait en plusieurs étapes :

Trouver un fonds de commerce

Au cours de la recherche du fonds de commerce, il convient, dans un premier temps, de considérer la nature du commerce. Le futur acquéreur doit aussi s’attarder sur la localisation du fonds de commerce.

Evaluer le coût du fonds de commerce

La valeur du fonds de commerce varie suivant plusieurs critères dont :

  • Les bénéfices dégagés à partir du chiffre d’affaires réalisé,
  • Le loyer et le droit de bail,
  • La concurrence dans le secteur géographique,
  • La localisation influant sur la fréquentation et l’accessibilité du commerce.

Le financement de l’investissement

Le rachat d’un fonds de commerce peut être entièrement ou partiellement financé par un apport personnel. L’acquéreur peut aussi recourir à un crédit bancaire, à des subventions publiques, au microcrédit professionnel. 

Le financement participatif ou crowdfunding, représente une solution de financement avantageuse dans le cas d’une acquisition de fonds de commerce.

Les points à considérer lors de l’achat d’un fonds de commerce à Nîmes

Le vendeur est tenu de fournir plusieurs informations, à mentionner dans l’acte de vente. Le repreneur du fonds de commerce doit notamment tenir compte des points suivants :

Le chiffre d’affaires

La Loi impose au vendeur de présenter le chiffre d’affaires mensuel réalisé durant les trois dernières années d’activité à l’acquéreur. Le chiffre d’affaires varie suivant les horaires et les fréquences d’ouverture du commerce.

Ces informations doivent également être délivrées. Disposer de ces données permet au repreneur de se projeter et d’évaluer la rentabilité de son investissement. Il peut, ainsi, définir les stratégies à adopter pour relancer le commerce.

Les contrats de travail reconduits

Selon l’article L1224-1 du Code du travail, tous les salariés conservent leurs droits et leurs obligations établies dans le contrat de travail en cours en cas de cession du fonds de commerce.

En d’autres termes, le personnel poursuit ses activités, suivant le même contrat de travail, avec leur nouvel employeur. Le vendeur, doit, alors, fournir une liste détaillée avec l’identité, le poste occupé, la date du début du contrat de travail, le montant exact du salaire et les avantages de chaque employé.

Les modalités de transmission du bail commercial

En règle général, le droit de bail peut être transmis à l’acquéreur. Toutefois, le contrat de bail peut contenir des clauses spécifiques sur la transmission du droit de bail.

Les conditions instaurées par le bailleur et convenues lors de la signature du contrat de bail doivent être mentionnées dans l’acte de vente. Par ailleurs, le cédant et le repreneur sont tenus d’informer le propriétaire des locaux de la cession du fonds de commerce.

Racheter un fonds de commerce à Nîmes ne peut qu’être avantageux, à condition de tenir compte de ces quelques points importants lors de la conclusion de la transaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *