Ces derniers temps, la fraude à l’immobilier prend de l’ampleur. Je vous propose plus de détails à ce sujet.

Gare aux affaires trop alléchantes

Il faut se méfier des annonces mirobolantes, éloignées de la réalité. Il vaut mieux se référer au prix conforme au marché.

Si une annonce est irréaliste, il vaut mieux éviter de contacter l’offreur. Les arnaques vont traiter d’un logement à louer à prix d’ami.

Les mauvais prétextes sont nombreux. L’escroc prétend louer pour l’entretien d’un bien de famille ou pour rendre service à un ami.

Prenez garde car aucun propriétaire ne consent à louer un bien pour un prix trop bas. Un logement nécessite une rentabilité minimale et un amortissement.

Les mises en garde trop incohérentes

L’arnaqueur au bien locatif va se montrer très amical. Il va demander de conserver précieusement le nom du mandat, ou le code d’accès voire le nom de la banque.

Cela permet de rassurer faussement la victime et de gagner sa confiance. Il faut éviter de donner suite à ce type de discours.

Les précautions à  prendre

Dans une zone très recherchée, les candidats sont en surnombre. Un même logement est très convoité.

Dès lors, certains escrocs peuvent demander une avance pour soi-disant réserver le bien en question. L’arnaqueur argumente sur le fait de vous mettre en haut d’une prétendue liste.

N’envoyez jamais d’argent et fuyez ce type de proposition. De plus, cette pratique est illégale.

Le cas des documents

Dans la réalité, un propriétaire normal va donner rendez-vous pour la visite d’un bien à louer. Dans ce cas, certains documents sont exigés et ne sont remis au bailleur que si la location est concluante.

L’arnaque peut porter sur la demande de documents à remettre avant la visite des lieux. La plupart des escrocs exigent la production d’un RIB.

Evitez ce genre de mauvais compromis.

Le cas du mandat cash

Une annonce ou un mail frauduleux va porter la mention paiement par mandat cash ou mandat cash urgent. Il faut prohiber ce type de paiement.

Le mandat cash permet au bénéficiaire de disposer de l’argent en liquide. Il ne passe pas par un compte bancaire et il disparait dans la nature.

De plus, le mandat cash concerne un bénéficiaire établi à l’étranger. Dans ce cas, il s’avère impossible de remonter jusqu’à l’arnaqueur.

Faites attention aux annonces contenant de nombreuses fautes d’orthographe. Il s’agit majoritairement d’annonces frauduleuses surtout si elles proviennent de pays à risque comme le Nigéria, entre autres.

Il est préférable de passer par une agence immobilière. Il ne faut pas hésiter à déposer plainte pour faire cesser ces agissements répréhensibles.

Retrouvez plus d’infos ici.  

Crédit Photo : leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.