Rechercher une location équivaut souvent à un parcours du combattant. Je vous dévoile quelques conseils judicieux afin d’en venir à bout.

Bien définir les critères

Le futur locataire doit définir précisément les critères du logement recherchés. Les éléments à lister concernant la superficie, la localisation, le niveau ou l’étage et un extérieur si possible.

Cela permet de faire le tri et d’éliminer les logements qui ne correspondent pas aux critères.

Le côté réactif

Savoir réagir rapidement est un atout majeur. C’est notamment essentiel dans les zones tendues.

D’après les agences immobilières, 80 % des demandes sont effectuées sur 20 % des locations. En clair, la majorité des chercheurs souhaitent le même bien à louer.

Il est préférable de prendre un abonnement pour profiter des annonces en primeur. Certaines applications compilent les annonces disponibles.

Elles adressent une alerte aux abonnés et aux utilisateurs en temps réel quand un bien répond aux critères spécifiés en amont.

Traquer les arnaques

Les fausses annonces sont malheureusement nombreuses. Plusieurs portails prennent en charge la modération des postes.

Il est conseillé de lire attentivement l’annonce pour repérer les anomalies. Favorisez les échanges afin de déceler les signes d’alerte.

C’est le cas du loyer trop abordable et éloigné du prix du marché. Il faut aussi faire attention aux fautes d’orthographe.

Les arnaques les plus fréquentes concernent la réclamation de dépôt de garantie avant toute signature de bail. Il faut retenir aussi l’usurpation d’identité.

Dans ce cas, toutes les pièces justificatives sont sollicitées pour contracter frauduleusement un crédit à la consommation à la place de la victime. N’envoyez jamais de mandat cash ou de chèque avant toute visite de bien.

Pour vérifier le véritable propriétaire, pensez à demander une copie de la taxe foncière et les noms des locataires actuels.

Les autres points à contrôler

Il convient de bien préparer le dossier de location. Toutefois, certains propriétaires réclament des pièces qui ne figurent pas sur la liste des justificatifs.

Il vaut mieux consulter le décret n°2015-1437 du 5 novembre 2015 relative au locataire et ses garants. Un dossier bien présenté est un excellent point.

Le dossier doit comporter une page de garde, avec un récapitulatif des points forts via les garants, l’éligibilité APL, le niveau de revenu, entre autres. Pour sa part, l’Etat a mis en place le site DossierFacile.

Il épaule les locataires pour la constitution d’un dossier numérique. Cela permet d’obtenir un label pour rassurer le propriétaire.

En effet, ce dernier s’attend à être serein sur le paiement du loyer et l’entretien du bien. Découvrez d’autres thèmes ici.  

Crédit Photo : edito.selogerneuf.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.