Je vous propose de découvrir les dernières actus du marché immobilier. Elles traitent d’une baisse des prix de l’immobilier dans la capitale française.

Un constat qui date de fin février 2021

Les notaires parisiens signalent une anticipation de baisse de l’ordre de 1,7% du prix du mètre carré. Il s’agit des appartements anciens selon les avant contrats.

Le prix du mètre carré tourne autour de 10 700 €. C’est la première baisse enregistrée depuis 2018.

Les transactions ont déjà chuté de 18 % en novembre 2020.

A propos du taux de crédit immobilier en février 2021

Les taux de prêt immobilier sont proches des taux de 2019. Pour un taux d’intérêt moyen et stable de 1.17% sur les crédits octroyés en janvier 2021, les moyennes accusent une baisse de 2 à 3 points de base.

Cela concerne surtout les durées classiques de 15, 20 ou 25 ans.

Les atouts de la baisse du taux de crédit immo

Il s’agit de profiter de cette baisse pour effectuer un achat immobilier à crédit. C’est le cas des CDI ou des fonctionnaires ainsi que les salariés des secteurs non affectés par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Par ailleurs, ceux qui disposent d’un crédit immobilier pourvu d’un taux plus élevé peuvent solliciter un rachat de crédit immobilier ou une renégociation de prêt. Il faut essayer de faire baisser le taux pour la suite du remboursement.

La baisse de la production du crédit immobilier

Plusieurs facteurs ont plombé le marché du crédit immobilier en 2020. Hormis les confinements, la crise économique a provoqué une hausse temporaire des taux.

Il ne faut pas oublier les critères très contraignants du HCSF. Un niveau similaire remonte à l’année 2015.

Pour leur part, les restrictions du HCSF ont contraint les banques à moins accorder d’emprunts sans apport. Il a fallu excéder le taux d’endettement maximum de 33 %.

De plus, les refus de prêt sont légion en 2020. Pour 2021, le taux d’endettement connait un plafond de 35 %.

Le cas de la cotisation d’assurance emprunteur

En janvier 2021, le HCSF a mis en place des ajustements sur le calcul du taux d’endettement. En effet, il faut considérer le prix de la cotisation d’assurance de prêt immobilier aux mensualités de crédit.

Cela permet de les comparer aux revenus de l’emprunteur et de vérifier l’endettement possible sur le long terme.

A propos de l’assurance habitation

Un français règle en moyenne 2.3 € par an et par m². Il faut compter environ 160 € pour l’assurance du logement.

Toutefois, ce prix varie fortement selon le type de bien, le secteur géographique et la superficie ainsi que le statut de l’habitant. Retrouvez d’autres sujets immo ici.

Crédit Photo : 7×7.press & immobilier-lauragais.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.