Le classement Challenges des 500 plus grandes fortunes professionnelles de France est paru le 7 juillet dernier. On y retrouve notamment plusieurs grands noms de l’immobilier, l’un des secteurs en forme en 2022. Focus sur les promoteurs français qui constituent le palmarès.

Les passionnés d’économie l’attendaient impatiemment. Le magazine économique Challenges vient de dresser son classement des 500 plus grandes fortunes professionnelles de France. Dans l’édition 2022, Bernard Arnault, patron de LVMH, conserve sa place de numéro un avec 149 milliards d’euros, soit, une solide avance sur les familles à la tête de Chanel (80 milliards d’euros), Hermès (78,7 milliards d’euros) ou L’Oréal (62,4 milliards d’euros).

Alors que le patrimoine cumulé des « 500 » a dépassé les 1 000 milliards d’euros pour la première fois (1 002 milliards d’euros précisément), les chiffres se sont envolés de 315% depuis 2010, tandis que les 113 premiers du classement atteignent ou dépassent le seuil symbolique du milliard d’euros de patrimoine professionnel.

Si les projecteurs sont très souvent braqués sur le top 10, notons toutefois que plusieurs grands noms de l’immobilier peuvent se targuer de figurer dans ce prestigieux classement. Et ce n’est pas le fruit du hasard. Selon Challenges, l’hôtellerie et le patrimonial, pourtant lourdement touchés par la crise de la Covid-19, ont en effet su rebondir et susciter l’intérêt des investisseurs.

Ainsi, pas moins de 18 acteurs majeurs de l’immobilier sont membres du « Club des 500 ». Xavier Niel, Pdg d’Iliad, et sa famille ouvrent la marche. Ils se positionnent 12ème au classement, avec 10,7 milliards d’euros. Viennent ensuite au 40ème rang Charles Ruggieri (Batipart Invest) et sa famille (3 milliards d’euros). Le propriétaire d’Ogic Norbert Dentressangle et sa famille se classent 56ème (2,1 milliards d’euros).

A la 66ème place figure la famille d’Éric Duval (groupe Duval) avec une fortune de 1,7 milliard d’euros. Patrice Pichet (groupe Pichet) est également sur la liste. Avec un patrimoine professionnel estimé de 1,5 milliard d’euros, Patrice Pichet et sa famille se positionnent au 75ème rang des plus grandes fortunes professionnelles de France.

Plus bas, deux groupes immobiliers partagent la 79ème position avec 1,4 milliard d’euros : Olivier Pelat (Europequipement) et la famille Rolloy (groupe Rolloy). On trouve ensuite Alain Taravella et sa famille (Altarea Cogedim) à la 88ème place, avec 1,35 milliards d’euros de patrimoine. Philippe Journo (Compagnie de Phalsbourg) apparaît deux crans en dessous, avec 1,3 milliard d’euros.

Dans la suite du classement viennent d’autres noms très connus du secteur : Jean-Claude Le Lan (Argan) et sa famille (113ème – 1 milliard d’euros), Jean-Pierre Bansard (Foncière Mozart) et Maurice Bansay (Apsys) (128ème ex-aequos – 900 millions d’euros). Ensuite, Olivier Mitterrand et sa famille (Les Nouveaux Constructeurs) occupent le 138ème rang, avec 875 millions d’euros. François Lazard (Lazard Groupe) et sa famille raflent quant à eux la 148ème place, grâce à un patrimoine estimé de 800 millions d’euros.

Quelques autres groupes suivent plus bas au classement : Jean Baptiste Pietri (Constructa) et sa famille en 291ème position, avec 400 millions d’euros et Laurent Dumas (Emerige) au 331ème rang, avec 350 millions d’euros. Jean Claude Bertojo (Spirit) est 426ème, avec 280 millions d’euros. Enfin, avec 220 millions d’euros de fortune professionnelle, Jean-Claude Condamin (Sogelym Dixence) et sa famille ferment la marche en 484ème position. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.