Malgré son apparition assez récente, la profession de diagnostiqueur immobilier est de plus en plus sollicitée. Je vous dévoile les missions de ce spécialiste en diagnostic.

Les modes d’intervention

L’article L 271-4 et L 271-6 du Code de la construction et de l’habitation traite de l’obligatoire de recourir au diagnostic immobilier dans le cadre d’une vente immobilière. Il s’agit d’une réponse adaptée à la mise en place des réglementations thermiques au niveau des habitations.

Avant toute vente, il faut procurer un diagnostic technique du bien. Ce document regroupe plusieurs informations.

La liste des diagnostics indispensables

Le DPE porte sur le Diagnostie de Performance Energétique. Il faut ajouter l’Etat des installations de gaz et d’électricité, l’ERP ou Etat des Risques et Pollutions.

Il faut traiter de la présence d’amiante, de l’évaluation du risque d’exposition du plomb, la présence de nuisibles comme les termites. Il faut noter la vérification des mesures en application de la loi Carrez.

L’objectif des interventions

Le diagnostiqueur immobilier est un spécialiste dans chaque certification. Il effectue un diagnostic détaillé afin que l’acheteur dispose des risques potentiels du logement en vente.

Par ailleurs, les évaluations de l’expert permettent au vendeur de faire exécuter les travaux nécessaires. En outre, il remet un rapport pour déceler tous les points à revoir.

En clair, le diagnostic joue un rôle essentiel pour négocier le prix de vente. De plus, le diagnostic concerne également un préalable avant toute rénovation ou toute démolition.

Les compétences du diagnostiqueur immobilier

Il peut agir en mode indépendant ou auprès d’un bureau d’études de diagnostic immobilier. Les compétences impliquent des connaissances dans le secteur énergétique, électricité, gaz amiante et plomb.

Il faut ajouter les pathologies du bâtiment, les techniques de mesurage. Face à des domaines d’intervention très diversifiés, le diagnostiqueur immobilier travaille en collaboration avec plusieurs professionnels de la construction et de l’immobilier.

Les règles à respecter

Il s’agit d’un métier réglementé. Les différentes règles concernent l’obligation de certification via un organisme accrédité COFRAC.

Il convient de souscrire à une assurance de couverture de la responsabilité de l’intervention du diagnostiqueur. Par ailleurs, il est soumis à une obligation d’impartialité et d’objectivité pour la réalisation de diagnostic.

Les formations spécifiques

Les techniciens ainsi que les agents de maîtrise du bâtiment peuvent disposer d’une certification. Plusieurs formations agréées par l’état offrent des cours spécifiques.

La rémunération comporte une part fixe et une part variable dans certains cas. Retrouvez plus d’infos ici.

Crédit Photo : taverny-diagnostic-immobilier.com & maformation.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.