Posséder un bien immobilier est le rêve de beaucoup de personnes. D’ailleurs, certains optent pour la location de leur bien afin de le rentabiliser. Cependant, plusieurs facteurs peuvent contraindre les locataires à ne pas pouvoir payer leur loyer. Face à cette situation, les bailleurs se trouvent souvent dans des situations très compliquées.

L’un des moyens les plus efficaces pour un propriétaire de dormir paisiblement la nuit est de souscrire une assurance loyer impayé. Elle est aussi appelée Garantie loyers impayés ou GLI. Elles sont proposées par de nombreuses compagnies d’assurance en France. Certaines banques en proposent également.

Responsabilité du propriétaire

La première condition préalable de la plupart des politiques est que les propriétaires procèdent à leur propre vérification des locataires potentiels pour confirmer qu’ils répondent aux critères d’éligibilité énoncés dans la politique. Il est rare que les assureurs assument directement cette responsabilité, qui peut également être facturée. Le plus important de ces critères est que le loyer ne doit pas dépasser 35 % du revenu mensuel net du ou des locataires. Dans certains cas, ce chiffre peut être inférieur à 25 %, en particulier si les revenus sont variables. Cependant, il peut aussi être plus élevé pour certains candidats.

Cette exigence s’applique, nonobstant le fait que l’assureur souhaite également s’assurer de l’aptitude du locataire, ce qu’il fera normalement par un examen du dossier fourni par le propriétaire. Les exigences des assureurs vis-à-vis des locataires signifient parfois qu’il n’est pas possible d’obtenir une assurance pour couvrir le risque d’arriérés de loyer des locataires étrangers, qui peuvent ne pas avoir un emploi ou un dossier professionnel sûr en France. En plus, de fournir une preuve appropriée de revenu et de statut, le propriétaire devra aussi s’assurer que toutes les procédures relatives à la location sont correctement réalisées, y compris la préparation d’un contrat de location écrit.

Pourquoi souscrire une telle assurance ?

L’assurance loyer impayé présente de nombreux avantages pour le bailleur. Tout d’abord, elle permet de couvrir les loyers impayés comme son nom l’indique. De plus, cette assurance couvre également les charges impayées. Les frais de procédure de recouvrement seront aussi pris en charge par l’assurance. Et dans certains cas, elle couvre les procédures d’expulsion.

Cette garantie ne concerne pas cependant les loyers impayés. En effet, en cas de détériorations dans le bien, le bailleur pourra également bénéficier d’une protection. Enfin, il est aussi bon de noter que l’assurance loyer impayé n’est pas soumise à l’impôt. Grâce des professionnels comme Jelouebien, vous pourrez trouver une assurance adaptée à vos besoins. Cela s’avère être nécessaire pour se préserver d’un non-paiement de loyer.

Conditions du contrat

Les conditions du contrat varient au niveau de la prime et l’étendue de leur couverture. Il faut ainsi s’attendre à payer une prime moyenne de 2 % des revenus locatifs bruts. Même si tous les assureurs ont une limite au niveau du loyer mensuel qu’ils sont prêts à couvrir, dans la majorité des cas, le plafond est fixé à un niveau élevé.

En plus de couvrir la perte des revenus locatifs, la plupart des contrats couvrent également les frais liés aux poursuites judiciaires contre le locataire pour le recouvrement d’éventuels arriérés de loyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.