Je vous propose d’en savoir sur un placement financier fiable et stable. Il s’agit d’un investissement locatif dans le neuf ou dans l’ancien.

Les avantages fiscaux propres à l’ancien

La loi Malraux est un dispositif destiné à la rénovation du patrimoine architectural français. Le bien immobilier doit être établi dans un quartier historique du centre-ville ou dans un secteur protégé.

La propriété doit être d’une durée de 9 ans. La rénovation ou la restauration permet l’obtention d’un abattement fiscal pour achat immobilier de l’ordre de 22 à 30 % du montant des travaux.

Le seuil maximal est de 400 000 € sur une période de 4 ans. Le dispositif Denormandie demande de satisfaire à 3 conditions.

Le bien acquis doit être inclus entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2021. Les travaux de rénovation doivent atteindre 25 % du coût de l’opération.

L’achat doit se dérouler dans les 222 communes du plan Action Cœur de Ville. La réduction d’impôt est de 12 % du montant de l’investissement.

L’engagement de location est de 6 ans. La réduction est de 18 % sur 9 ans. Sur 12 ans, elle atteint 21 %.

Les abattements fiscaux de la loi Pinel dans le neuf

La loi Pinel cible l’essor de la construction de biens neufs et durables. La remise d’impôt oscille de 12 à 21 %.

Il faut acquérir un bien immobilier neuf ou en état futur d’achèvement. Le bien doit être établi en zone tendue de type A, A bis et B1.

La période de location minimale est de 6 ans, pour une période maximale de 12 ans. La réduction est proportionnelle à la durée de location du bien.

Elle est de 12 % sur 6 ans, de 18 % sur 9 ans et de 21 % pour un bail locatif de 12 ans. La réduction d’impôt se déroule l’année de l’achat du bien ou l’année d’achèvement des travaux pour un achat en VEFA.

Un investissement Pinel outre-mer est encore plus profitable.

Le cas des travaux de rénovation

Ils sont déductibles des revenus fonciers imposables. Il est permis de déduire les intérêts des emprunts, les frais de garantie du prêt, les primes d’assurance.

La déduction concerne aussi la totalité des frais d’entretien, les frais de réparation et de gestion locative du bien. Il faut aussi déduire la taxe foncière et les frais salariaux du gardien ou du concierge de l’immeuble.

La déclaration de revenus locatifs

La location d’un logement neuf est à déclarer dans la catégorie « revenus fonciers ». Si le loyer ne dépasse pas 15 000 € par an, il faut appliquer le régime micro-foncier, en excluant le dispositif Pinel.

Le régime micro-bic est en lice si les retenus locatifs sont inférieurs à 70 000 €. Pour le reste, le régime réel s’applique.

Bénéficiez d’autres recommandations en cliquant ici.

Crédit Photo : loi-pinel.com & cp-audit.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *