La pandémie mondiale a été plus qu’une crise sanitaire. La société et l’économie en général ont été complètement bouleversées par cette maladie. Elle nous a contraints à adopter une nouvelle mode de vie. Obligé de rester à la maison, il a fallu s’adapter.

Les restaurants, les salles de cinéma et autres établissements de divertissement ont tous fermé leur porte durant deux mois. Et les personnes vivant en milieu urbain ont cherché à s’occuper. La tendance aussi changé dans le secteur de l’immobilier, car ceux qui vivaient dans la capitale sont de plus en plus séduits par les périphéries. Ils aspirent à vivre dans un logement plus spacieux avec de la verdure.

Un changement de comportement

Ce confinement n’a pas été tendre pour les Parisiens qui ont eu la sensation de vivre dans des espaces restreints. Si auparavant, même les petits appartements s’arrachaient à Paris, il semblerait que les Franciliens aient besoin d’une meilleure qualité de vie suite à cette pandémie. En effet, durant cette période de crise, il était contraint de rester dans leur appartement, sans extérieur.

Mais la tendance semble s’inverser, car selon une étude récente, la plupart des Parisiens souhaitent se déplacer dans des villes à proximité de la capitale. Certains sont même prêts à déménager à plus de 100 km de la ville lumière. Même au tout début du confinement, les gens se sont déplacés vers les régions environnantes.

Les recherches afflues

Les décisions des Parisiens ont été influencées par le confinement. Le télétravail a connu un fort développement durant cette période, contraignant ainsi les gens à rester chez eux. Même avant le confinement, de nombreux parisiens avaient déjà eu l’intention de quitter la capitale pour se rendre dans d’autres régions. Cela est surtout encouragé par le besoin d’une meilleure qualité de vie. Et ce confinement a stimulé la décision des gens de quitter ce milieu urbain. Les recherches de biens en dehors de Paris ont fortement augmenté ces derniers temps. Plus de la moitié des gens cherchent un espace extérieur.

C’est un fait assez intéressant qui est tout à fait logique lorsqu’on sait que les Parisiens pendant le confinement ont cherché à vivre dehors. Avec un espace extérieur, ils auraient pu s’occuper durant cette période particulièrement difficile. C’était une occasion de profiter d’un moment de détente en famille ou avec les amis, en sécurité chez soi.

Les provinces sont prises d’assaut

Les Parisiens cherchent à fuir la ville, juste parce qu’ils ont besoin de plus d’espaces et de verdure. Cet exode explique surtout le changement d’état d’esprit qui a touché la plupart des Parisiens durant ce confinement. Mais on s’attend donc à une baisse du prix du logement dans la capitale en raison de cet exode.

En effet, la plupart des gens cherchent à vendre leur bien, afin de s’offrir une habitation de meilleure qualité à proximité et cela à un prix abordable. Mais une fois cette crise finie, est-ce qu’il n’y aurait pas un petit regret de la part des Parisiens, car les choses pourraient revenir à la normale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *