C’est une question fréquemment posée depuis l’épidémie de coronavirus : comment cette pandémie affectera-t-elle les prix des logements ? En fin de compte, ce sera négatif, les prix vont baisser. Jusqu’à présent, les gens ont parlé du développement du marché immobilier, avec les baisses des taux d’intérêt. Mais le coronavirus a changé la donne pour 2020.

Et le déconfinement pourrait ne pas stimuler le marché qui a connu une crise sans précédente. Les opérateurs du secteur ayant stoppé toute leur activité, le marché était en arrêt pendant près de deux mois. Selon les spécialistes, on pourrait assister à une baisse qui sera inévitable cette année. Voici les raisons de cette baisse.

Un secteur en arrêt

Les acteurs du marché immobilier font le bilan après cette longue période de confinement. La mise en place de l’état d’urgence a eu un impact majeur sur l’industrie. Les mesures de confinement ont obligé les professionnels du secteur à fermer leurs agences, à stopper les visites et à arrêter toute transaction. Certes, Internet aurait pu aider le secteur, mais la plupart des notaires n’ont pas la capacité de signer les actes de vente de manière électronique.

D’un autre côté, les banques ont aussi dû attendre avant d’approuver toutes les demandes de financement. Selon le Conseil supérieur du notariat, il y a eu une régression de 75 % des actes notariés. Des baisses ont aussi été constatées au niveau de la production de crédit immobilier. Il y a eu plus de 160 000 ventes en moins durant cette période.

Baisse prévue entre 5 et 10 %

Le marché immobilier francilien n’a pas enregistré de baisse des prix de l’immobilier pendant la pandémie. D’ailleurs, il a même affiché une légère hausse. Cependant, ceci n’est pas le cas pour le marché national. Le secteur de l’immobilier devrait aussi être touché par cette crise sanitaire qui a dévasté toute l’économie française.

Le pouvoir d’achat immobilier des ménages sera impacté par cette pandémie. De plus, la hausse du taux de chômage pourrait constituer un problème majeur. Cela va en outre dissuader les gens à acheter. Pour certains experts, les prix devraient connaître une baisse comprise entre 5 et 10 %. D’autres sont plus raisonnables et prévoient une diminution de 2,5 % en 2020.

Un taux d’intérêt en baisse

Dès le début de l’année, on a assisté à une hausse du taux d’intérêt du crédit immobilier. Et le confinement n’a pas aidé. Heureusement, malgré la crise, il y a toujours de bonnes nouvelles pour les investisseurs. Des baisses de 0,20 à 0,40 % sont en effet prévues en ce premier mois d’été. Les banques et les institutions financières qui ont dû augmenter leur taux durant la période de confinement, sont concernées par ces baisses.

Ainsi, il sera beaucoup plus simple de trouver un financement pour son achat immobilier. D’ailleurs, il est tout à fait possible de se tourner vers un courtier afin de vous aider dans l’établissement de votre dossier. Cela permet aussi de trouver la meilleure offre de crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *