Acheter à crédit est plus rentable sur le long terme en matière d’immobilier. Je vous dévoile les atouts de l’achat du SCPI à crédit.

Les essentiels de l’achat de parts de SCPI à crédit

Au départ, l’investisseur possède une épargne à moyen terme et il est éligible à un emprunt immobilier. Il vaut mieux opter pour un portefeuille diversifié au SCPI.

L’apport est possible si la situation du patrimoine le demande. En ce qui concerne le financement bancaire, il faut faire la demande après avoir réservé les parts de SCPI.

Trois flux financiers résultent de l’obtention du crédit. A chaque trimestre, l’acheteur des parts perçoit un loyer.

Chaque mois, l’acheteur doit payer par prélèvement la mensualité de crédit. Chaque année, l’acheteur règle l’impôt foncier sur les revenus obtenus comme les loyers et les intérêts d’emprunt.

L’accessibilité  au patrimoine

Le rendement locatif est élevé. En effet, la majorité du crédit amortissable est réglée par les locataires de la SCPI.

L’acquisition d’un patrimoine est facilitée sans recourir à un effort financier important. A moyen ou  long terme, cette méthode permet de générer un revenu de complément non négligeable.

La ligne de crédit peut être menée jusqu’au terme. Après 10 ans, il est possible de vendre quelques parts de SCPI pour le remboursement du capital dû.

Aussi, le patrimoine en SCPI est net de dettes tout en rapportant des revenus.

Les atouts du SCPI à crédit

Il faut souligner la mutualisation du risque. En fait, ce mode d’investissement est moins risqué que la location classique d’un bien immobilier.

Pour la SCPI, la mensualité est payée par des locataires professionnels. Le revenu est sécurisé par rapport à la trésorerie de départ.

De plus, investir dans le SCPI ne nécessite pas de patrimoine à labase. Face au faible taux d’intérêt des banques au niveau du long terme, l’opération est rentable.

Le coût financier des intérêts de l’emprunt est inférieur aux revenus locatifs. De plus, les intérêts d’emprunt et les frais annexes comme les frais de dossier et l’assurance emprunteur sont déductibles.

Les économies fiscales sur les revenus fonciers sont appréciables, incluant le patrimoine à l’étranger.

Les contraintes du SCPI à crédit

Le principal problème découle de l’obtention du financement. Les banques sont moins enclines à financer les SCPI et préfèrent imposer des produits internes moins intéressants.

L’autre réserve porte sur l’effet levier du crédit. Si une baisse de valeur des parts est enregistrée, l’impact est davantage ressenti qu’un investissement en cash.

Il est conseillé d’investir sur un montage à crédit d’une durée de 10 ans au minimum. Il vaut mieux se concentrer sur le maintien à long terme et réduire l’effort de trésorerie.

Retrouvez d’autres sujets ici.   

Crédit Photo : futura-sciences.com & lesfinances.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.