Couramment pratiqué durant les périodes de villégiature, l’échange de maisons obéit à certaines règles. Je vous présente quelques recommandations utiles.

Les indispensables à connaître

Il convient de se rendre sur des sites dédiés deux à trois avant le départ. Cela permet de bien ficeler les modalités d’échange.

De plus, il faut préparer son logement tout en prenant connaissance avec les hôtes. Afin de faciliter les échanges fiables, il est préférable de contacter une agence de voyages spécialisée ou une plateforme d’échanges bien notée sur les forums.

Il faut toujours contrôler la présence effective de services d’assistance. Ils sont très utiles dans le cadre d’une annulation tardive ou d’un accident.

Le type d’annonce à prioriser

Après l’inscription sur un site comme membre, il faut proposer son logement. La rédaction de l’offre est à la fois détaillée et réaliste, telle une mise en location classique.

Il convient de décrire les lieux, les équipements ainsi que les commodités. Cela porte sur les commerces, les lignes de bus, le parc pour les jeunes enfants.

Les photos sont des moyens efficaces pour convaincre. Il faut soigner la fiche de présentation tout en décrivant vos goûts et vos habitudes.

A propos du lieu de vacances

Il est conseillé de trier les offres qui répondent aux attentes. Cela inclut le lieu, les dates, la capacité d’accueil.

Ensuite, il faut contacter les propriétaires. N’hésitez pas à contrôler les environs avec Google Street View.

Il ne faut pas toujours s’attendre à des biens similaires pour conclure un échange. Un deux pièces parisien peut aisément être échangé contre une villa au cœur des Pouilles italiennes.

Il faut trouver des points d’accord avec les personnes favorables à l’échange.

Les points à retenir

Hormis la vérification de l’identité des invités, il faut étudier les références disponibles. Il faut toujours lire en détail la fiche de présentation intégrant les goûts, les exigences et les habitudes.

Les moyens de communication comme le mail, le téléphone ou Skype permettent de poser les questions en suspens.

Les termes de l’échange

Cela concerne les dates précises de l’échange car il faut les faire coïncider. N’oubliez pas l’utilisation possible du matériel à l’instar de la voiture, des vélos, de la piscine, de la poussette, d’Internet, du téléphone fixe.

Il faut également aborder le thème des interdits. Parlez des sujets comme les cigarettes, les animaux à garder, les plantes à arroser et bien entendu le ménage.

Un contrat d’échange doit être rédigé pour servir de référence en cas de désaccord. Prévenez le voisin ou une personne de confiance.

Découvrez plus d’infos immo ici.   

Crédit Photo : eprogres.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.