La valeur verte constitue un critère essentiel pour une acquisition immobilière. Je vous propose un petit tour d’horizon.

A propos de la valeur verte de l’immobilier

La valeur verte de l’immobilier peut concerner un appartement ou un immeuble. Elle équivaut à l’augmentation de la valeur procurée par l’optimisation de la performance énergétique et environnementale.

Cette donnée est évaluée comparativement à un autre bien aux caractéristiques identiques. En fait, une valeur verte d’un bien est évaluée suivant sa capacité de réduction de consommation énergétique.

Le confort est préservé. Un bien avec une consommation moindre d’énergie dispose d’une performance énergétique élevée.

Ce critère augmente la valeur du bien mis sur le marché.

Un argument de vente exigé par les acheteurs

Face aux nombreuses dispositions gouvernementales, la valorisation des économies d’énergie côtoie l’engouement pour les énergies renouvelables. De plus, les sensibilisations relatives aux effets nocifs des gaz à effet de serre portent leurs fruits.

Ainsi, les acheteurs étudient de près l’impact énergétique d’un bien ainsi que la consommation d’énergie inhérente. D’ailleurs, un logement doté de performances énergétiques médiocres connaît une décote verte qui signifie une perte de valeur.

Le cas du DPE

L’indication de la valeur verte est représentée par le DPE ou Diagnostic de performance énergétique. Il s’agit d’un document à caractère obligatoire avant la vente ou la location d’un bien.

Le DPE autorise plus d’informations sur les performances ou les défauts sur plusieurs points essentiels. Cela concerne l’isolation, la ventilation, le chauffage ainsi que la production d’eau chaude sanitaire.

Une étiquette énergétique est délivrée avec une note allant de A à G. La note A illustre un logement de haute performance.

Cette note quantifie l’énergie consommée et les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, un bien doté d’une étiquette A ou B bénéficie d’un prix de vente augmenté de 11 %.

Les travaux nécessaires pour profiter de la valeur verte

Les travaux de rénovation énergétique concernent plusieurs domaines. Il faut citer l’isolement des combles, des cloisons, des façades.

Il faut retenir aussi l’isolation des planchers et de la toiture. En outre, il faut penser à la rénovation du système de ventilation.

Il faut projeter l’installation d’un système de chauffage doté d’énergies renouvelables avec un gain certain en performance. Il ne faut pas négliger la rénovation des radiateurs voire la mise en place d’un parquet chauffant.

L’astuce revient également à poser un dispositif de double ou de triple vitrage. Pensez aux crédits d’impôt possibles.

Retrouvez d’autres thèmes majeurs ici.

Crédit Photo : qualit-enr.org & renovation-habitat.info

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *