Le 1er août 2021, Airbnb révèle l’obligation de détenir un numéro d’enregistrement pour toute annonce publiée à Paris. Je vous livre davantage de détails à ce sujet.

Plus d’infos sur cette initiative

Tout bailleur parisien qui veut louer son bien sur la plateforme Airbnb doit procéder à l’enregistrement d’un numéro reçu à la mairie. C’est le résultat d’un engagement pris par l’enseigne 2 mois plus tôt.

En effet, Airbnb veut renforcer les outils destinés à une bonne régulation des meublés à visée touristique. Cette mesure est aussi applicable aux précédents loueurs.

De plus, elle va également concerner des villes comme Bordeaux, Lyon, Lille, Marseille, Nantes. Il faut inclure Nice, Strasbourg et Toulouse dans un avenir proche.

Le fameux portail pour les villes

L’objectif de Airbnb est de solliciter les Mairies des villes afin qu’elles indiquent les annonces non respectueuses des réglementations locales. Ainsi, les loueurs qui proposent leurs résidences principales ne peuvent excéder 120 nuits en un an.

Au-delà de ce délai, ils doivent requérir un changement d’usage à la municipalité.

Un engagement pour le tourisme responsable

La démarche pour un tourisme responsable est une promesse faite au Ministre du logement Mme Emmanuelle Wargon. Le soutien porte sur la réglementation relative à la location de courte durée.

Il convient d’inscrire les voyages responsables au cœur de la reprise du tourisme. La plateforme de location temporaire est jugée conforme face au droit européen.

Cela ouvre droit à la poursuite de plusieurs bailleurs en indélicatesse qui dérogent aux règles.

Les chiffres révélés par Airbnb

Selon le site, l’année 2020 a permit de constater que plus de 95 % des logements entiers consacrés aux locations ont respecté les 120 nuits maximum sur Paris. De plus, la plupart des nuitées réservées dans des logements de la capitale française ont fait l’objet d’un enregistrement.

D’autres bénéficient d’une exemption à cet enregistrement.

Les évolutions des demandes

Actuellement les destinations citadines sur Paris ne sont plus que de 10 %. En effet, les séjours ruraux sont passés à 45 % des réservations en 2021.

Ils son de 24 % durant l’été 2019. Face à la pandémie, les habitudes ont connu des modifications.

La plateforme est moins requise pour la planification des séjours. Airbnb est surtout consultée pour le choix de la ville où il fait bon vivre.

Les réservations de séjours longs de 28 nuits et plus, ont connu une nette augmentation de l’ordre de 14 % en 2021. Le bail modifié a connu plus de succès à Paris pour des séjours d’un mois et davantage. Un bond de 150 % est indiqué entre janvier et juin 2021. Découvrez d’autres actus ici.  

Crédit Photo : immoz.info & journaldunet.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.