Parfois, le choix entre achat ou location d’un bien immobilier pose problème. Je vous livre une étude effectuée par un courtier qui effectue un éclairage à ce sujet.

Les questions qui taraudent les investisseurs

En fait, cela revient à se demander si l’acquisition est favorable par rapport à la location  à une période donnée. De plus, il faut savoir quel est le moment propice pour gagner en rentabilité, selon la décision prise.

Dans l’hexagone, l’achat d’un bien immobilier est rentable après 5 ans et 8 mois pour un     70 m². Cette moyenne dépend de la ville retenue pour investir.

En fait, cette durée a connu une forte rallonge en 2021. En 2020, il faut compter 3 ans          et 5 mois.

Les chiffres de bases pour réaliser l’étude

Le courtier a pris comme référence une surface de 70 m². En ce qui concerne l’achat, le prix au mètre carré est considéré. Il a inclus la taxe foncière correspondante et les charges moyennes également par mètre carré.

Pour la location, il repose sur le montant des loyers et le rendement de l’argent placé relatif à l’apport personnel, dans le cadre d’un achat.

Le cas des grandes métropoles

En fait, l’étude a permis de constater que la durée de détention nécessaire à la rentabilité de l’achat par rapport à la location tend à s’allonger dans les grandes villes. 36 villes ont fait l’objet de l’étude.

Perpignan, le Mans et Reims ont accusé une diminution de la durée de détention d’un bien comparativement à l’année 2020. Les 33 autres villes enregistrent une durée qui a tendance à augmenter de façon progressive.

En réalité, une progression plus forte est surtout présente auprès de six villes. Il s’agit de Paris, de Lyon,  de Bordeaux, de Nantes, de Montreuil et de Boulogne-Billancourt.

Les faits à relever

Dans la capitale française, il faut 20 ans pour disposer d’un achat financièrement rentable. Cela fait 7 ans de plus qu’en 2020.

A Montreuil, 16 ans sont requis pour un achat rentable plutôt qu’une location. En 2020, il faut 8 ans et 5 mois.

La Capitale des Gaules à travers Lyon est dotée de la plus nette progression. Désormais, il faut 28 ans contre 18 ans en 2020.

Ce chiffre est considéré comme l’évolution la plus importante sur tout le territoire.

Les villes moyennes en question

Selon le courtier, la crise sanitaire et les nombreux confinements ont mené les Français à se tourner vers les villes moyennes. C’est le cas des Franciliens pour des localités comme Strasbourg, Rennes et Angers.

En fait, les Franciliens ont voulu ajouter une pièce supplémentaire à leur habitat. Ils veulent également bénéficier davantage d’une zone de verdure et d’une meilleure qualité de vie.

Retrouvez plus d’infos ici.  

Crédit Photo : journaldunet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.