Face au coût élevé des biens en zone urbaine, les investisseurs se tournent vers les espaces ruraux.

Les biens adaptés en zone rurale

En zone rurale, un appartement peut être de 35 % moins cher qu’en ville. Une maison peut atteindre 20 % en moins.

C’est le même constat au niveau des loyers. Une zone rurale est beaucoup plus pourvue en maisons qu’en appartement.

De plus, le prix d’une maison s’avère plus intéressant.

A propos de la demande locative

Contrairement aux idées reçues, les demandes de location sont présentes dans les espaces ruraux. En effet, le repeuplement gagne du terrain depuis cinq ans.

Malgré une demande locative encore réduite, trouver un locataire ne relève pas du parcours du combattant. Par ailleurs, le niveau de concurrence est encore bas.

Ainsi, un investisseur peut rentabiliser son investissement dans un délai raisonnable. En outre, la construction enregistre également une baisse, ce qui a tendance à stabiliser les prix.

Les autres atouts de l’investissement en zone rurale

Comme la plupart des communes rurales sont établies en zone Pinel C, les promoteurs de programmes immobiliers sont rares. La location saisonnière est un avantage non négligeable.

Si le logement rural est souvent inoccupé, les vacanciers peuvent servir pour le paiement des différentes charges. Il faut inclure les impôts, l’entretien, les factures, les frais de l’agence immobilière, entre autres.

De plus, les revenus locatifs saisonniers sont assimilés à des bénéfices industriels et commerciaux. Ainsi, l’imposition est opérée sur la moitié des recettes.

C’est le cas si le montant n’excède pas 70 000 €. Par ailleurs, dans le cadre d’un régime réel d’imposition, plusieurs charges sont prises en considération.

Les inconvénients à relativiser

Avant de penser à investir dans une zone rurale, il faut toujours s’assurer de la rentabilité locative. En effet, certaines zones rurales enregistrent une très faible demande locative.

Il s’agit notamment des communes rurales trop éloignées des villes. C’est également le cas des zones mal desservies.

Les travaux potentiels

La plupart du temps, les travaux d’aménagement s’avèrent indispensables. Cela permet de mettre en place un meilleur standing, plus de confort.

Bien que les travaux soient déductibles des revenus fonciers ou locatifs, il faut les estimer suffisamment. Dans cette optique, il convient de vérifier la qualité des bâtiments.

Investir dans une zone rurale est une initiative à prendre en compte. En fait, une zone rurale ou une petite ville met en avant plusieurs avantages.

Il suffit d’élaborer une stratégie fiable et d’éviter d’investir dans un lieu peu fréquenté. Découvrez plus de thèmes ici.  

Crédit Photo : ipsos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *